Avec 21 décès et plus de 1 700 cas confirmés de coronavirus, la Côte d’Ivoire n’est pas épargnée par l’épidémie qui sévit dans le monde entier.

Elle a enregistré 30 nouveaux cas ce lundi 11 mai et la contagion progresse. La Côte d’Ivoire mise donc de plus en plus sur le dépistage, le nerf de la guerre. L’institut Pasteur de Côte d’Ivoire réalise ces analyses grâce aux machines PCR (Polymerase Chain Reaction : Réaction de Polymérisation en Chaîne qui permettent de déceler la présence de virus).

Aujourd’hui les tests réalisés dépassent les 13 000 et s’élèvent à 300-500 au quotidien. Un chiffre que le ministre de la Santé compte bien amplifier.
En effet, les dépistages permettent d’identifier les malades, les isoler et les traiter.

L’initiative est malheureusement freinée par les délais de livraisons, elles-mêmes perturbés par le trafic aérien réduit.