Le coronavirus a obligé plusieurs pays d’Europe et d’Afrique à entrer en confinement et à fermer les portes de leurs écoles et certaines reprennent peu à peu. Ces dernières ont dû trouver assez rapidement des solutions pour pouvoir assurer leur enseignement. A vrai dire la « solution » s’est imposée d’elle-même : les cours à distance.

Si cela fonctionne dans certains pays, cette méthode a tout même montré les inégalités d’accès à l’information entre pays et parfois au sein d’un même pays.

L’Afrique est le continent le moins touché par le coronavirus mais aussi le continent avec un nombre d’internautes le plus faible du monde, notamment dans la zone sub-saharienne.

Les pays africains cherchent tout de même des alternatives : des cours à la télévision, par sms ou des applications en mode hors-ligne. Mais encore, là aussi, faut-il les ressources nécessaire : un smartphone ou une télévision dont on peut se servir au moment de la diffusion des cours.

Ainsi, le retour physique est parfois la meilleure solution pour poursuivre l’éducation. C’est le cas du Bénin qui a réouvert les écoles le 11 mai et d’autres pays comme le Sénégal prévoit la réouverture le 2 juin.