Avec la crise sanitaire et les restrictions qui l’accompagnent (port du masque obligatoires dans certains pays, fermeture des frontières etc.), de nombreux secteurs de l’économie sont mis à mal voire même quelques entreprises sont amenées à disparaitre notamment celles liées au tourisme, l’hôtellerie, et la restauration.

Dans ce paysage funeste, certaines ne sont pas aussi impactées et tirent même profit de cette situation.

En effet, on peut noter en particulier le domaine des télécommunications qui connaît une très forte demande : chose logique lorsque l’on veut garder contact avec le monde extérieur sans contact physique, que ce soit au niveau social ou professionnel. Tellement que la consommation de data mobile a même progressé de 50%, une aubaine pour Maroc Télécom qui prévoit une hausse de 5% de son chiffre d’affaire.

Le secteur agro-alimentaire et de la grande distribution, s’ils ne connaissent pas un tel boom, ne sont pas en reste. La crise sanitaire les a peu impactés mais c’est surtout dans une économie post-crise qu’ils prévoiront une croissance : la sécuritaire alimentaire, depuis toujours importante en Afrique en particulier, est sur le devant de la scène depuis le début de l’épidémie.

Voilà ce qui fera l’opportunité de plus d’un.